Métiers d'art À la une

K-OOTSHOO: REDONNER VIE

Le contraste ne saurait être plus tranché, plus divergent. D’un côté, l’artiste, souriante et pétillante, avec sa longue chevelure blonde et, de l’autre, des chambres

À la une Société

LA VIE DE CHÂTEAU APRÈS 14 ANS D’ATTENTE

LISE MILLETTE Icône du nightlife d’une autre époque, plaque tournante du milieu interlope, carrefour d’une certaine vie culturelle, milieu de vie ou de passage éphémère

Métiers d'art À la une

DANS L’ATELIER DU CHAPELIER

Pour le trouver, il faut pratiquement recevoir une invitation. L’atelier n’a pas pignon sur rue. Il faut plutôt rouler jusqu’à Rivière-Héva, prendre à droite, puis

Éditoriaux À la une

VOULOIR ESPÉRER

« Ce que j’ai trouvé en Abitibi, par-dessus tout, au-delà de la catastrophe évidente, lamentable, inacceptable, ce sont des hommes qui refusent l’échec. Parce qu’ils ont

Culture À la une En vedette Musique

L’ENSEMBLE ALLEGRO, AU-DELÀ DE L’ENSEMBLE À CORDES

– EN PARTENARIAT AVEC TOURISME ABITIBI-TÉMISCAMINGUE Il y a de ça 14 ans, Louise Arpin a fondé l’Ensemble Allegro. Ce dernier comprend maintenant de 24

Elodie Liebert - Val-d'Or vous raconte
À la une Arts vivants En vedette Littérature et conte

ÉLODIE LIEBER :DE LA RÉUNION AU ROC DE L’ABITIBI

Je crois que pour tout nouvel arrivant, il faut aussi se laisser du temps.

Samuel Larochelle
Littérature À la une Littérature

SAMUEL LAROCHELLE : DES CHANTIERS PLEIN LA TÊTE

Moins de dix ans après la sortie de son premier roman À cause des garçons (Éditions Druide)en 2013, Samuel Larochelle récidive avec un dixième titre.

À la une

GISÈLE COTNOIR LUSSIER : LA COULEUR DE MES PENSÉES

Quand Gisèle, 5 ans, voit son enseignante mélanger du jaune et du bleu pour en faire du vert, la démonstration l’époustoufle. « Pour moi, elle faisait

À la une

MARIO TREMBLAY, LE CIMENTIER DU VILLAGE

« Y’a quelque chose d’invisible ici, pis toi, je veux que tu travailles à ce que ça continue! » Tel a été le mandat dicté par Jaclin

À la une

EJINAGOSI CELUI QUI RACONTE

Il est né tout près de la rivière Harricana et y a grandi jusqu’à ce qu’il fasse son entrée au pensionnat de Saint-Marc-de-Figuery et qu’on