Menu

Chroniques // Histoire et patrimoine

Chroniques Sociétés d'histoire

Claire Courtemanche-Labrèche : initiatrice du projet Clair Foyer

// Pierre Laliberté - 1 juin 2011

Numéro : Juin 2011

 

photo : Société d'histoire d'Amos

 

Claire Courtemanche-Labrèche : initiatrice du projet Clair Foyer

par Pierre Laliberté

 

Madame Claire Courtemanche-Labrèche, décédée le 14 décembre 2010, est à l’origine de la création du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle Clair Foyer, qui a ouvert ses portes en 1970.

           

C’est en 1963 que madame Labrèche commence à s’intéresser à la santé mentale. Elle devient même présidente d’une association provinciale s’y consacrant. Elle ne comprend pas que des enfants présentant ces difficultés doivent être placés en institution à Québec et à Montréal, loin de leur famille, avec qui ils perdent souvent le contact. Elle veut les ramener en région.

 

Comme on cherchait une porte-parole impliquée en santé mentale pour s’occuper de ce dossier dans notre région, les gens de Montréal sont venus rencontrer madame Labrèche pour l’informer et pour la convaincre.

 

Sa première tâche a été de former un comité composé de représentants des différentes sphères d’activité de notre milieu. Il y aura Jean-Pierre Marquis, professionnel des affaires sociales; André Gagnon, représentant du milieu des affaires; Marc Duguay, du milieu légal; un représentant des parents; et madame Labrèche, représentante du public. S’ajoutera plus tard le premier directeur de l’organisme, monsieur Ronald Duclos.

Le Centre de réadaptation Clair Foyer ne sera pas une crèche ni une chaise berçante, comme le dit madame Labrèche, mais un Centre d’adaptation à la vie. Dans leur cheminement, les enfants peuvent demeurer à Clair Foyer ou vivre en famille d’accueil.

 

Clair Foyer offre ses services à l’ensemble de l’Abitibi-Témiscamingue. Il est construit sur un terrain ayant appartenu aux sœurs Grises du Centre hospitalier d’Amos. Ce terrain devait servir à des institutions selon les vœux des religieuses.

 

Le Centre Clair Foyer a été nommé en l’honneur de Claire Courtemanche-Labrèche. C’est monsieur André Gagnon, membre du comité, qui en a fait la proposition.  Madame Courtemanche-Labrèche a été honorée par le Centre Clair Foyer en septembre 2010, à l’occasion du 40e anniversaire de l’ouverture de l’établissement. 

 

(Ce texte s’appuie sur une entrevue réalisée avec Mme Courtemanche-Labrèche l’automne dernier par monsieur Réal Bordeleau, du Conseil d’administration du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle Clair Foyer. Elle a été produite par Raymond Lemay, de la télévision communautaire TVC7.)

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler