Menu

Chroniques // Environnement

Environnement

25E AUTOMNE POUR LE CREAT!

// Roger Michaud - 24 nov. 2020

Numéro : Décembre/Janvier 2020

 

Le site Aldermac avant sa restauration
photo : Véronique Doucet

 

 

En 1991, quelques citoyens bénévoles, motivés par le désir de changer les choses, décident de joindre leurs efforts pour fonder le Conseil régional de l’environnement de l’Abitibi-Témiscamingue (CREAT). Son incorporation a lieu en 1995, l’organisme se joignant alors à un réseau de 16 conseils régionaux du Québec. À ce jour, le CREAT a publié une centaine de communiqués, rédigé plus de 60 mémoires, avis ou commentaires sur différents projets, participé à plusieurs consultations du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et mené à terme une trentaine de projets. Retour sur 25 années mouvementées à veiller et à contribuer à la protection de l’environnement dans la région. 

 

DES DOSSIERS CHAUDS 

 

En 2004, le CREAT est le requérant du processus de médiation du BAPE pour l’agrandissement du lieu d’enfouissement technique (LET) de la MRC de la Vallée-de-l’Or. Le CREAT obtient que les rejets des eaux de lixiviation du lieu d’enfouissement sanitaire répondent aux nouvelles normes et puissent être traités au nouveau LET.  

 

Dans la dernière décennie, le CREAT a multiplié les rencontres avec diverses instances gouvernementales et les communiqués concernant le dossier de l’arsenic et l’assainissement de l’air à Rouyn-Noranda. Récemment, le CREAT s’est opposé aux projets Gazoduq et GNL Québec. Un mémoire a également été rédigé dans le cadre de la consultation publique du projet minier Authier par Sayona Québec Inc, à l’été 2018. 

 

L’ART AU SERVICE DE L’ENVIRONNEMENT 

 

En 1995, le CREAT pilotune campagne de sensibilisation pour la restauration du site de résidus miniers abandonnés Aldermac, lancée par Véronique Doucet, artiste multidisciplinaire. Grâce à la participation citoyenne, plus de 3000 cartes postales sont signées et acheminées à différents ministères concernés. En juin 2006, le gouvernement du Québec annonçait la restauration du site. 

 

À l’été2010, la Société du loisir ornithologique de l’Abitibi (SLOA) et Xstrata Cuivre fonderie Horne unissent leurs forces afin de réaliser un projet permettant d’améliorer les connaissances sur la nidification du grèbe jougris dans la région de Rouyn-Noranda et d’inventorier d’autres espèces aviaires. De ce projet découlent les panneaux d’interprétation sur les berges du lac Osisko, la publication dun livre et la présentation d’une exposition d’œuvres artistiques sur le grèbe jougris. 

 

DES ÉVÉNEMENTS ACHALANDÉS 

 

En 2002, les citoyens font pression sur le gouvernement pour implanter un moratoire de deux ans sur l’ouverture de nouvelles porcheries au Québec. Le CREAT tient alors le Colloque sur les enjeux de l’élevage porcin en Abitibi-Témiscamingue à Amos, auquel plus d’une centaine de personnes assistent.  

 

En 2008, le CREAT présente le Forum régional sur les lacs de l’Abitibi-Témiscamingue à La Sarre, une première au Québec. Ce forum permet de sensibiliser la population à l’importance de protéger les lacs, de promouvoir une gestion participative des lacs et de fournir des outils concrets aux municipalités et aux associations de riverains pour protéger les lacs. 

 

DES PROJETS PORTEURS 

 

En 2008, le CREAT amorce le Projet de renaturalisation des berges de la MRC de Témiscamingue afin de prévenir la dégradation des lacs et des cours d’eau de ce territoire. Depuis, ce mandat a été repris par l’Organisme de bassin versant du Témiscamingue. Lors de la 2e édition du Défi climat, 2 554 participants s’engagent à poser des gestes concrets pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 2 702 tonnes de CO2 par année, l’équivalent de 655 voitures parcourant 20 000 km par année. Cette année, la campagne de sensibilisation la Chasse aux déchets sauvages a eu lieu pour une sixième fois. Les citoyens se sont surpassés pour réduire leur empreinte environnementale dans la nature. Le CREAT souhaite un engagement encore plus important dans les années à venir.  

 

Que réservent les 25 prochaines années au CREATChose certaine, la concertation des citoyens et acteurs sera cruciale pour le maintien de la protection de l’environnement en région. 

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler