Menu

Chroniques // Pleins feux sur la culture en Abitibi-Témiscamingue

Pleins feux sur le théâtre

// Madeleine Perron - 20 août 2016

Numéro : Juillet-août 2016

 

Équipe de production Bascule
photo : Archives CCAT 2009-2010

 

Le théâtre a toujours été présent en Abitibi-Témiscamingue. Il fut un temps où de nombreuses troupes profitaient de la période estivale pour présenter leur production. Toutefois, depuis plusieurs années, ce n’est plus autant le cas.

 

En jetant un regard sur ce qui s’est passé depuis 2007, on peut constater que le nombre de troupes est demeuré sensiblement le même, en passant de 16 à 17, de 2014 à 2016. Ainsi, durant cette période, quatre troupes amateurs ont cessé leurs activités (Le Théâtre d’la Slam, Les Artistes du cœur, Les Trois Alléluias, Les Maux dits), tandis que trois nouvelles ont été créées (Productions du Mécène, Productions Coté-Vivand, Chien pas de médaille).

 

Bien qu’il y ait des troupes de théâtre dans toutes les MRC, Rouyn-Noranda obtient la plus forte concentration alors que l’on en répertorie sept. La plus ancienne est celle de La Sarre, la Troupe À cœur ouvert, qui existe depuis 35 ans. Une nouvelle forme de théâtre est de plus en plus présente, celle du théâtre déambulatoire. Les Productions du Raccourci (avec Amos vous raconte son histoire) et Les Zybrides (avec Ma Noranda) produisent chaque été un circuit dans les rues et ruelles de leur ville, au cours duquel une histoire nous est racontée.

 

Toujours entre 2007 et 2014, de nombreux textes d’auteurs de la région ont été mis en scène. Entre autres, plusieurs se souviendront de Bascule sur la route de l’Ouest (de Jocelyne Saucier), Au pays de l’or bleu (de Jacquy Lamps), La Folle Odyssée de Bernadette (de Véronique Filion) et Chanson de Toile (d’Hélène Bacquet).

 

Aussi, en 2009, voit le jour l’Agora des Arts, un lieu spécialisé dans la diffusion du théâtre de création ; une portion de sa programmation est aussi dédiée à la petite enfance et aux groupes scolaires, conformément à la mission d’éducation que l’organisme s’est donnée.

 

Pour sa part, la programmation des salles du réseau Spectour (Théâtre des Eskers, Théâtre de Poche, Théâtre du cuivre, Salle Félix-Leclerc, etc.) est principalement constituée de pièces produites par les compagnies montréalaises qui tournent à travers le Québec.

 

En plus des troupes de théâtre, la région compte quatre ligues d’improvisation. Ces équipes jouent localement, mais on les voit aussi s’affronter lors de rencontres régionales autour du Combat régional d’improvisation de l’Abitibi-Témiscamingue (CRI-AT) et du Club régional d’improvisateurs voués à une mort évidente (CRIME). Pour sa part, le groupe Les Volubiles évolue selon une approche qui diffère de la formule habituelle.

 

Puis, pour une 3e édition, se tiendra la Coupe d’Ourse, du 22 au 24 juillet. Ce tournoi permet à nos improvisateurs d’ici de côtoyer ceux de la province. Ce sera une occasion pour tous les fans d’assister à de l’improvisation de haut calibre durant toute une fin de semaine.

 

Pour en savoir davantage sur le théâtre, consultez le Portrait des arts et de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue rédigé par Louise Lambert, disponible sur le site du CCAT. \\

 

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler