Tête chercheuse

À la recherche du contrat

Du 13 au 23 mars dernier, le premier ministre avait dit les choses clairement. Il avait revêtu son costume de chef d’État, il avait choisi un langage très simple, mais

Tête chercheuse

QUÉBEC SANITAIRE

Comment se sont passés votre été et vos vacances avec le port du masque, les deux mètres, le plexiglas dans les restos, les files et

Tête chercheuse

GRANDEUR DU PETIT PEUPLE

J’emprunte ce titre au philosophe Michel Onfray, auteur d’un livre sur la crise des Gilets jaunes que j’ai terminé juste avant la pandémie. Onfray prend

Tête chercheuse

AU-DELÀ DE L’ARC-EN-CIEL 2

Il faudra apprendre à vivre autrement, du moins pendant un temps. 13 mai. Le déconfinement est commencé. Ce sera une opération mille fois plus longue et

Tête chercheuse

AU-DELÀ DE L’ARC-EN-CIEL

16 avril. Un mois de confinement, une économie à l’arrêt. Il y a des arcs-en-ciel dans les fenêtres, beaucoup plus de marcheurs, des livraisons de la

Tête chercheuse

LE VIEUX MONDE QUI TOUSSE

J’ai attendu le plus tard possible avant d’envoyer ma chronique. J’attendais les derniers détails de cette crise de la COVID-19 qui met littéralement la planète

Tête chercheuse

OK boomer? Vraiment?

OK boomer! Sur les réseaux sociaux, c’est l’expression à la mode de 2019. On la lira encore beaucoup, malheureusement. La fameuse formule a été popularisée

Tête chercheuse

Des offres à contresens!

Peu avant les Fêtes, le gouvernement du Québec a présenté ses offres aux enseignants. Legault ne s’est pas déguisé en père Noël : sans farce, la

Tête chercheuse

Des restants de table

Pour rédiger cette chronique, et c’est aussi une vieille habitude, je remplis des cahiers en notant les nouvelles, des commentaires, mes impressions, des citations. C’est

Tête chercheuse

Les nouveaux curés

L’époque est au retour des curés qui, du haut de leur chaire médiatique, dans leurs églises cathodiques (jolie expression, que j’ai empruntée), propagent la Bonne