Le 16 juillet dernier, Rouyn-Noranda accueillait la 11édition de sa compétition de gymkhana sous l’imposant regard du Cap d’ours, de son éolienne et de quelques spectateurs aventureux.

Le gymkhana est une discipline équestre très populaire dans la culture western. Il s’agit d’un regroupement d’épreuves où des compétiteurs de tous les âges se succèdent pour mettre en valeur l’habilité de leur monture. Slalom, aller-retour, course de sauvetage, course à relais et bien d’autres jeux se sont succédés, dont le très attendu monkey rope qui a fait le bonheur des nombreux spectateurs présents. Dame nature était au rendez-vous, tout comme quelques kiosques d’artisanat, de chapeaux et de rafraichissements.

Si le Festival Gymkhana promettait une programmation qui surpasse les attentes, pour moi, néophyte en matière d’équitation et de culture western, il n’a pas menti.


Auteur/trice