Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Métiers d'art

ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART

Mimi Cummins: Fileuse de verre... fileuse de rêve

// Isabelle Gilbert - 28 nov. 2019

Numéro : Décembre 2019/Janvier 2020

 

Mimi Cummins au travail
photo : Danielle Lessard

 

J’avais donné rendez-vous à Mimi Cummins au Rouge Café de La Sarre, j’étais bien intriguée de rencontrer cette magicienne du verre filé après avoir visité son site Internet qui montre ses magnifiques bijoux. Je n’ai pas été déçue de cette rencontre avec une passionnée du filage de verre qui a une histoire peu banale!

 

Cette Canadienne d’adoption vit à La Sarre depuis 25 ans, loin de ses États-Unis natals. Comment s’est-elle retrouvée dans cette petite ville d’Abitibi-Ouest? Tout a commencé alors qu’elle étudiait le français à l’Université de San Diego en Californie pour devenir professeure de français langue seconde. Dans le cadre de sa formation, elle devait passer une année d’immersion dans un pays francophone. Elle a choisi d’aller étudier à l’Université Laval à Québec. C’est là qu’elle a fait la rencontre d’un étudiant en génie mécanique qui est devenu son mari. Celui-ci était originaire de Taschereau en Abitibi‑Ouest. Le couple a donc élu domicile à La Sarre pour deux ans, le temps que son conjoint accumule l’expérience nécessaire pour pouvoir travailler aux États-Unis. De fil en aiguille, 2 ans sont devenus… 25 ans! Elle a finalement demandé sa citoyenneté canadienne, qu’elle a officiellement obtenue en juin 2019, et elle en est très fière!

 

Comment a-t-elle commencé à filer le verre? D’abord conceptrice de sites Web et graphiste, Mimi Cummins constatait qu’elle fixait un écran d’ordinateur depuis trop longtemps. Elle cherchait à faire autre chose pour satisfaire son besoin de création. Maintenant, elle travaille encore à l’occasion avec ses clients déjà établis pour des mises à jour et des entretiens, mais elle consacre la majorité de son temps à ses créations de verre.

 

C’est sa mère qui lui a transmis son amour de la fabrication de bijoux à la main. Celle-ci, qui vit toujours en Arizona, fabrique des bijoux de style sud-ouest d’inspiration autochtone et les vend dans des boutiques touristiques et des galeries d’art.

 

Mimi Cummins a commencé à fabriquer ses bijoux avec des perles industrielles, comme un passe-temps, mais elle a vite développé un intérêt pour les perles artisanales en verre. Elle cherchait un matériau plus malléable que le métal ou les pierres. Le verre lui permettait de laisser libre cours à sa créativité. Après une formation de quatre jours en Arizona sur la sécurité et les techniques associées à la manipulation du verre, elle s’est équipée d’un chalumeau fixé sur une table, de propane, d’une hotte, etc. Elle assemble ses bijoux avec du fil d’argent sterling.

 

Comme le verre de couleur n’est pas sur le marché au Canada, elle achète en grande partie son verre à Murano en Italie. Cette ville est célèbre pour ses souffleurs de verre et Mimi Cummins s’en inspire.

 

À la suite d’une commotion cérébrale qui a ralenti sa production de bijoux, Mimi Cummins a commencé à élargir son offre en faisant fondre les bouteilles de vin dans un four à poterie pour en faire des planches à fromage. Cela lui demandait moins de concentration que le méticuleux filage de verre. Heureusement, une fois rétablie, elle est retournée à ses anciennes amours. Ses produits seront disponibles à l’Expo-vente – Boutique éphémère spécialisée en métiers d’arts du 28 novembre 2019 au 5 janvier 2020 au Centre d’art Rotary de La Sarre.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler