Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Littérature et conte

Lancements au Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue

Aventure, patrimoine et création aux Éditions du Quartz

// Tommy Pilon - 4 mai 2015

Numéro : Mai 2015

 

photo : Courtoisie

 

Cuvée printanière fort intéressante aux Éditions du Quartz, alors que 3 nouvelles œuvres seront ajoutées à leur catalogue, juste à temps pour la prochaine édition du Salon du livre de l'Abitibi-Témiscamingue, qui se tiendra à Val-d’Or, du 21 au 24 mai prochain. Au menu : un parcours du Nord québécois à travers les yeux de prospecteurs miniers, une sombre page de l’histoire canadienne en Abitibi qui mérite qu’on s’y attarde, et un recueil de nouvelles tout en couleur qui met Val-d’Or en toile de fond.

 

En apéro, Philippe Letourneur, nous offre son premier roman, L'odeur des pierres, dont l’action se passe au cours des années 1990 sur le territoire de la Baie-James. Il s’agit du récit d'un journaliste passionné par l'univers des prospecteurs miniers qui sera mêlé, à son corps défendant, à une quête déclenchée par une découverte mystérieuse. Il partira, en compagnie de trois prospecteurs colorés,  “à la poursuite d'un rêve, ou plutôt d'un mirage...”  L'œuvre de ce Nantais d’origine, établi à Rouyn-Noranda depuis 1974, se veut également une ode à l'immensité des espaces vierges des territoires nordiques telle qu’elle est vécue par ces aventuriers modernes. L’odeur des pierres sera lancé le 30 avril prochain dans le cadre de la semaine des mines.

 

Comme plat de résistance, le Malarticois Gilles Massicotte, passionné de l’histoire de la région, nous présente Spirit Lake, 1915-1917, un récit historique qui nous remémore le sinistre portrait du traitement des immigrants ukrainiens au cours de la Première Guerre Mondiale, emprisonnés dans un camp de détention près d’Amos, en tant « qu’ennemis du Canada ».  Ce livre est en fait une réédition revue et augmentée du manuscrit d'un roman historique publié en 1998 par l’auteur sous le nom de Liberté défendue, roman qui avait à l'époque remporté le Prix littéraire de l'Abitibi-Témiscamingue. Cette réédition tombe à point, alors qu’on commémorera tristement cette année le 100e anniversaire de cet établissement issu de la loi sur les mesures de guerre.

 

Au dessert, c’est un collectif de 10 auteurs originaires de Val-d’Or qui nous offrent en autant de nouvelles un portrait tout en couleur de cette ville minière à travers des anecdotes ou des faits divers, qui, tantôt légers, tantôt vifs, permettent d’aborder des thèmes tels que le vivre-ensemble des communautés autochtones, francophones, anglophones, allophones, l’héritage minier, l’amour, la vie, et la mort. On y retrouvera certainement avec plaisir les plumes de Jacques Aubé, François Bélisle, Denys Chabot, Bruno Crépault, Stéphanie Déziel, Stéphane Laroche, Anne-Michèle Lévesque, Gilles Massicotte, Cathy Pomerleau et Daniel Saint-Germain.

 

Seule maison d’édition québécoise fondée en tant que Coopérative, afin d’assurer sa pérennité, et ayant comme mandat de « faire briller la culture de l'Abitibi-Témiscamingue et exposer à ses habitants leurs racines »,  nul doute que l’équipe des Éditions du Quartz peut se targuer de frapper en plein dans le mille avec ce lancement printanier. Voilà qui ouvrira certainement l’appétit de plusieurs en quête de littérature régionale.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler