Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Musique

2e Festival Classique de l’Abitibi –Témiscamingue

La grande séduction

// Richard Vaillancourt - 1 juil. 2011

Numéro : Juillet / Août 2011

 

photo : Courtoisie FCAT

 

Le public a été habitué à fréquenter les festivals musicaux pendant l’été. Il s’avère donc logique pour les organisateurs du Festival classique de l’Abitibi-Témiscamingue de profiter de cette disposition auditive favorable pour mettre en vedette les musiques que l’on dit classiques. La seconde opération charme de cet événement se tiendra donc à Val-d’Or, du 19 au 21 août prochain.

 

La programmation 2011 se démarque par sa variété, son éclectisme et sa qualité. En ouverture, on retrouve ce qui est probablement le spectacle le plus « grand public » : l’ensemble Les Boréades, qui présentera une partie du catalogue des Beatles en mode baroque, une tentative judicieuse d’initier un nouveau public à ce genre méconnu. Le lendemain, en après-midi, c’est au tour de la jeune Québécoise Valérie Milot, qui extrait des sonorités inédites de sa harpe. Il serait dommage de rater le passage de celle qui se produit de Genève à Rio.

Plus tard en soirée, toujours le 20 août, Marie-Josée Lord, soprano bien connue depuis son passage à l’émission Tout le monde en parle, offrira son spectacle habilement composé d’airs d’opéra, d’extraits de comédies musicales et de chansons francophones renommées, le tout pimenté d’une personnalité colorée et attachante. Finalement, le dimanche soir, un spectacle de fermeture aux couleurs internationales est proposé avec le London Quartet-Cantabile, dont les harmonies vocales presque surréalistes côtoient un humour typiquement britannique.

Aller vers le public
Le Circuit classique est un événement novateur où l’on présente trois concerts en simultané. La particularité du concept tient au fait que ce sont les spectateurs qui se déplacent en autobus pour assister à trois spectacles régionaux en trois lieux distincts. Ainsi, le trio Romanza sera au Club Sports Belvédère, le guitariste Charles Thouin se produira à l’église Saint-Bernard de Sullivan et le duo Gaulin-Riverin
partagera son talent au Pavillon des Premiers Peuples de l’UQAT.

Étant donné le mandat de popularisation de la musique classique que s’est donné le Festival, il est normal que le jeune public soit visé d’une manière plus précise. Comme l’an passé, un atelier de création musicale se déroulera le samedi matin; l’édition 2011 de cette activité prendra des couleurs écologiques et créatives. De plus, tous les concerts sont gratuits pour les jeunes de 16 ans et moins accompagnés d’un adulte.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler