Menu

Chroniques // Arts visuels

Arts visuels

Une sculpture de l'Atelier Cent Pressions pour accompagner la nouvelle image du Centre de femmes du Témiscamingue

// HÉLÈNE JAGER - 9 oct. 2020

 

photo : Ginette Jubinville

 

Pour la rédaction de ce texte, j’ai rencontré trois fées, dont une sorcière. Ces trois artistes plasticiennes que sont Francine Brouillard, Josée Lefebvre et Francine Plante tiennent boutique à Ville-Marie à l’Atelier Cent Pressions, en référence aux presses utilisées pour les estampes qui y sont créées. Ce lieu de création en arts visuels est équipé d’un espace de vente des œuvres d’art, d’un four à poterie, d’un four à émaux sur cuivre, et de tout le nécessaire pour peindre, sculpter ou dessiner. Accueillant déjà des ateliers avec de petits groupes de femmes ou d’enfants, on souhaite éventuellement pouvoir inviter des artistes en résidence.

 

A l’occasion du lancement de la nouvelle image du Centre de Femmes du Témiscamingue et du logo créé par Janine Hallée, une autre artiste témiscamienne, mandat leur a été confié, en août 2019, d’illustrer en sculpture l’esprit véritable du Centre de Femmes: au-delà d’un refuge, un lieu de sororité, de solidarité entre femmes de tous âges, de toutes expériences et aussi de toutes cultures, rassemblées par leur lien avec la lune et ce qu’elle représente du Féminin.

 

Le nouveau logo illustre les valeurs portées par le centre de femmes : l’arbre au corps féminin représente un esprit de communauté dans un territoire où les racines de l’organisme, en évolution selon les besoins des femmes, sont bien ancrées depuis bientôt 40 ans. La lune est un symbole féminin, associée au cycle des saisons et au cycle de la vie d’une femme.

 

Une lune très présente dans la sculpture des deux Francine, conçue avec Josée Lefebvre, autour de laquelle les femmes se rassemblent. L’œuvre représente une danse de corps et de générations de femmes diversifiées. On peut y admirer et s’imprégner de l’esprit de solidarité qui les anime avec cette œuvre, dont la vente a permis de contribuer à sécuriser le lieu où les trois artistes exercent leur art et où elles disent se réjouir des visiteurs.

 

Les artistes témiscamiennes étaient présentes lors de l’inauguration de la sculpture le 8 octobre au Centre de Femmes pour expliquer leur démarche. Dans ces temps difficiles, elles sont portées par la volonté de se préparer à tous les possibles, veulent continuer à rêver et se projeter vers un futur lumineux.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler