Menu

Chroniques // Humeur

Chronique Humeur

Mettre le feu!

// Philippe Marquis - 13 juil. 2015

Numéro : Juillet-août 2015

 

 

L‘été avec toi ma Jeanne…

 

Pédaler jusqu’à la plage. Sauter sur les trampolines. Écouter la musique naturelle. Chanter avec les grillons, les grenouilles et le vent! Flâner dans les parcs. Courir les bois et les fêtes. Aller jouer chez ton oncle Claude avec Karel et Adam... Grimper aux arbres. Jouer à la cachette dans la grange.

 

Le soir venu, pourchasser les lucioles! Allumer le feu. Rire tout autour et manger des patates cuites dans la braise. Puis, la nuit tombée, accompagnés des cris des huards, les adultes se taisent pour laisser aux enfants le bâton de parole. Pour écouter vos histoires, entendre votre vérité et y méditer.

 

L’été est avec toi camarade…

 

Prendre le temps d’être tout ce qui est possible d’être avec toi que je connais, connais peu ou ne connais pas encore. Faire le ménage de nos esprits. Nous aider, les uns les autres, à déménager nos vieilles habitudes. Envoyer à la cour à scrap ce qui n’est pas humain. Te demander ton feu au coin d’une rue, au camping, devant un kiosque du festival, au hasard...

 

Se parler de tout. Planifier des chaînes de milliers de personnes pour protéger ce à quoi l’on tient! Aller aux bleuets. Boire les bières de nos microbrasseries. Écouter les enfants bien au chaud, en silence au côté du brasier. S’échanger nos liens avec le monde. Se donner toute la confiance possible et souffler dessus ensemble, tous ensemble, afin de mettre le feu à notre pays prisonnier des idées refroidies.

 

L’été avec nous mon amour…

 

Nous tenir éveillés, main dans la main. Marcher, sans se presser, dans la poussière des rangs, le long des champs, dans nos forêts, dans nos rues brulantes d’énergie. Comprendre nos natures sous le soleil ou la pluie, la lune ou les nuages. Parcourir tranquillement la vie. Goûter à tous les fruits, s’inventer des recettes avec ce qui vient d’ici et maintenant. Désirer au présent. Découvrir nos êtres, leur beauté, leurs travers et les faire bronzer. Choisir d’instinct le chemin à prendre à tous les carrefours. Partager avec le monde nos regards attendris. Réchauffer les ardeurs, allumer tout ce qui bouge…

 

Mettre le feu au désir de mettre le feu. Mettre le feu aux rêves engourdis par le pouvoir. Mettre le feu à nos racines et raviver nos mémoires. Mettre le feu à nos âmes et prendre conscience que nous vivons. Mettre le feu à nos sens. Mettre le feu à nos êtres.

 

Devenir ce soleil qui fera fondre de honte nos hivers de plus en plus durs…

 

Ces hivers qui le demeureront tant qu’on n’y mettra pas notre feu! \\

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler