Menu

Chroniques // Poste d'écoute

Chronique « Poste d'écoute »

Daniel Bélanger \\ Chic de ville

// Évelyne Papillon - 1 mai 2013

Numéro : Avril 2013

 

photo : Audiogram

 

 

 

Daniel Bélanger fait dans le rockabilly le temps d’un album. La chanson Je poursuis mon bonheur rappelle Walk the line deJohnny Cash. Ce style musical domine sur l’album, ce qui en fera décrocher quelques-uns. Une question de goût et non de qualité des compositions. La légèreté s’entend dans Auprès de toi et Béatitude, où il dit : «Tout ce qui est autour de moi/Ça fait de mon cœur un cœur qui bat». Sur l’irrésistible Avec mes amis, il utilise sa voix de tête. L’aube est jazzée. Le temps est charognard rappelle la mélodie de Sympathy for the Devil des Stones. Je t’aime comme tu es séduit avec sa pointe d’humour. Traverse-moi et Le cœur en mille morceaux sont des ballades plus tristes. Philosophique, Daniel Bélanger chante n’avoir pas besoin du bonheur pour être heureux. Un album frais comme le printemps, avec tout de même sa part de réflexion sur la vie, le couple et l’amitié. \

 

 

3,5/5

 

 

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler