Menu

Chroniques // Ma région j'en mange

Ma région j’en mange

Le trèfle noir : une carte gagnante !

// Marie-Joe Morin - 1 mars 2011

Numéro : Mars 2011

 

 

Prenez le rêve comme ingrédient de base, ajoutez-y la passion et rehaussez-la de magie et de foi. Puis laissez fermenter le tout quelques années. Lorsque vous ouvrez la cuve, ajoutez-y de la persévérance en grande quantité et une touche d’ambition. Servez ce mélange délectable dans le verre de la vie, assoyez-vous et savourez la bière du Trèfle noir.

 

Située au 145, avenue principale à Rouyn-Noranda, la brasserie artisanale Le trèfle noir s’affaire depuis un an et demi à créer une variété de bières toutes plus délicieuses les unes que les autres. C’est dans un pub chaleureux que l’on retrouve un tableau de neuf bières en alternance. Elles sont généralement de variétés différentes, telles que la bière brune de style anglais ou encore une bière blanche de type belge... Il y en a donc pour tous les goûts.

 

Le duo que forment Alex et Mireille travaille méticuleusement produire des bières originales de qualité. Toujours à l’écoute de leurs clients, ils vont même jusqu’à faire un appel à tous lorsque l’inspiration fait défaut. Il va de soi que le fruit de leurs efforts est reçu avec éloges : il vous suffit d’assister à un 5 à 7 pour vous en apercevoir. La place est bondée, les fenêtres s’embuent d’une légère ivresse et la bière coule à flots vers la dégustation du moment savoureux. Ce n’est pas une course à la beuverie, mais plutôt un instant de découverte de la culture de la bière artisanale.

 

Que demander de plus qu’une réponse positive du public pour nourrir son ambition? C’est en prenant connaissance des commentaires favorables face à leurs produits que les proprios du Trèfle noir s’ouvrent vers de nouveaux horizons. La brasserie artisanale de Rouyn-Noranda se prépare maintenant à exporter ses délices, qui pourront être savourés dans tout le Quebec au courant de cette année. L’embouteillage et la distribution sont donc des nouveaux filons d’exploitation pour cette jeune entreprise fleurissante. D’une région à une autre, l’art de l’ivresse abitibienne pourra bientôt se boire.

 

Que vous soyez amateurs, fins connaisseurs ou simplement ouverts à la nouveauté, la halte au Trèfle noir se veut un incontournable. Il faut y entrer, regarder et constater la richesse de l’endroit. D’un seul coup d’œil, vous pourrez saisir le charme et la simplicité d’Alex et de Mireille, et d’une seule gorgée vous amouracher de leur travail remarquable.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler