Menu

Chroniques // Histoire et patrimoine

Inventorier son patrimoine afin de mieux le promouvoir

// Véronic Beaulé - 1 déc. 2009

Numéro : Décembre 2009 / Janvier 2010

 

L’église de St-Édouard-de-Fabre figure sur la liste de l’inventaire pour le patrimoine mobilier religieux qu’elle abrite.
photo : photo : tirée du site internet de l’Inventaire des lieux de culte du Québec (www.lieuxdeculte.qc.ca)

 

Sur la planche à dessin de la Commission culturelle témiscamienne depuis de nombreuses années, le projet d’inventaire patrimonial des municipalités du Témiscamingue a été lancé le 17 novembre dernier.

 

Pourquoi inventorier le patrimoine témiscamien ? Pour permettre à chacune des municipalités du territoire d’identifier ses richesses patrimoniales dans le but de développer un créneau culturel qui lui est propre. Ce projet novateur se veut différent des inventaires habituels par son approche globale du patrimoine. C’est ainsi que dans un seul et même exercice, l’inventaire se penchera sur le patrimoine mobilier, immobilier, immatériel et naturel d’une municipalité : du jamais vu ! M. Réal Couture, président de la Commission culturelle, explique : « Nous voulons nous attarder sur tous les types de patrimoine que l’on retrouve dans une municipalité afin d’en dresser un portrait étoffé. En mettant en place une démarche d’inventaire, cela nous permettra d’inventorier tous les types de patrimoine et ainsi mettre en valeur des aspects différents de celui-ci pour chacune des municipalités. »

Un guide
Puisqu’il était nécessaire de concevoir une démarche spécifique pour mener à bien cet inventaire différent, la création d’un guide d’accompagnement terrain a été confiée à M. Jonathan Barrette, consultant en histoire et patrimoine. Le mandat de M. Barrette était à la fois simple et complexe : expliciter la démarche d’inventaire afin que toute personne puisse se l’approprier et participer à la cueillette d’informations sur le terrain. La Commission culturelle désirait une démarche accessible à tous afin de pouvoir intégrer au processus d’inventaire, dans les années à venir, les agents de développement des municipalités.

« Comme aucune ressource n’est spécialisée en patrimoine au Témiscamingue, nous voulions que notre démarche d’inventaire soit facilement utilisable pour les personnes qui n’ont pas étudié dans le domaine, mais qui ont un intérêt marqué pour le patrimoine », explique M. Couture. Puisqu’un tel inventaire demande une lecture différente du territoire pour chaque type de patrimoine, des partenaires se sont greffés à la démarche, soit la Société des musées
québécois sa méthodologie en patrimoine mobilier religieux ainsi que la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique pour son expertise en patrimoine immatériel.

Pour la première vague d’inventaire, deux municipalités ont été sélectionnées selon leur année de fondation : St-Édouard-de-Fabre, municipalité plus que centenaire, et Laforce, jeune localité. Afin de mettre en lumière leur patrimoine, ces municipalités bénéficieront du travail de M. Jean-Yves Parent à titre d’agent de recherche. Président de la Société d’histoire du Témiscamingue et mordu du patrimoine, Monsieur Parent est la personne tout indiquée pour mener à bien ce projet singulier. Ne reste plus qu’à laisser cette initiative prendre son envol pour en récolter les résultats !

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler