Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Arts visuels

La huitième Biennale d’art performatif

Diversité artistique performative

// Sarah Maltais - 11 oct. 2016

Numéro : Octobre 2016

 

Olivier De Sagazan
photo : Courtoisie

 

Du 12 au 15 octobre prochain, le centre d’art L’Écart hébergera la Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda. C’est plus de 15 artistes différents qui performeront lors de l’événement.


Depuis 2002, la biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda permet à des artistes d’ici et d’ailleurs de performer. Cette huitième édition a pour but de donner une chance au public d’avoir accès à des artistes de cultures diverses. L’art de la performance est une manière pour les artistes d’exprimer et d’expérimenter de nouveaux champs d’engagement et de recherche, tout en intégrant le public dans le processus de création et de compréhension.


Cette année, la performance d’ouverture de la biennale sera réalisée par le français Olivier de Sagazan avec Transfiguration,qui a été présentée sur différentes scènes internationales en plus de connaître un grand succès sur YouTube où la vidéo a été vue plus de 200 000 fois. Dominique Pétrin inaugurera quant à elle une œuvre lumineuse créée en collaboration avec la Ville de Rouyn-Noranda.

 

Marc Olivier Hamelin et Pier-Antoine Lacombe, un duo d’artistes régionaux, présenteront une performance et un collectif de Québec, B.L.U.S.H., exposera son tableau-spectacle Les apophyses et les pensées magiques.


Toutes ces activités, pour ne nommer que celles-là, auront lieu dès les premières heures de la biennale le mercredi 12 et jeudi 13 octobre. L’événement ne manquera pas de diversité avec sa programmation hétéroclite où les activités et performances vont du brunch collectif au défi d’action citoyenne face à l’industrie minière, pour mener jusqu’à la clôture de l’événement qui prendra fin au son du concert métal expérimental du duo montréalais Ellemetue.


Quelques mots de Geneviève et Matthieu, tous deux directeurs artistiques de la 8e Biennale d’art performatif : « À Noranda, même à Rouyn, aura lieu une rencontre des genres. Une fête de l’art performatif où se manifeste l’improbable : un canin unijambiste, des batraciens illuminatis, une ambigüité métamorphiste, un tableau-spectacle débridé, une forêt chorégraphique, un transfigurationniste, un sorcier, des bouts d’écorce de bouleau, un imaginaire collectif, des fantômes et même un Abdigradationnistes. Wow. Ils ont parcouru le monde pour la qualité de leur présence, leur engagement et leur désir de transformation. J’y serai. Oui. Je confirme. 12-13-14-15. Quand ça se produit, le grand rassemblement, faut pas manquer ça. Ouvre ton cœur, change-toi, pis entre. »


Pour plus d’information concernant la Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda, consultez le site Web : www.lecart.org\\

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler