Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Général

Vision Vassan inaugure un bistro et une galerie d’art

Vassan : une communauté engagée et inspirante!

// Louis-Eric Gagnon - 10 mars 2016

Numéro : Mars 2016

 

photo : Daniel Gagné

 

Il y a un peu plus de deux ans, Daniel Gagné se lève vers quatre heures et demie avec un souci en tête. La station d’essence de Vassan vient de fermer ses portes et cette fermeture sonne l’alarme d’un malaise important au village. Celui-ci perdant tranquillement de ses services, il est éventuellement condamné à ne devenir qu’une agglomération de maisons sur le bord de la route. C’est cette réflexion qui mènera ultimement à la création du Bistro de Vassan, implanté depuis peu en plein cœur du village.

 

Gagné se met à coucher son projet sur papier afin de le présenter à des amis. Il y avait déjà à Vassan des groupes actifs ainsi que le festival Harricana, mais il manquait quelque chose de permanent. Suite à une assemblée publique, deux objectifs ressortent : l’importance de dynamiser la communauté et de créer des lieux de rencontre.

« À la suite des fusions municipales, il y a eu beaucoup de lâcher-prise de la part des citoyens. Ils n’avaient plus de mainmise sur leur destinée. Peu à peu, les villages se sont appauvris et le cœur s‘est mis à s’assécher. Dans l’optique de développement communautaire, il fallait un choc, une idée », raconte l’instigateur du projet. La solution : s’investir et transformer l’ancien hôtel de ville de Vassan en lieu de rencontre pour la communauté.

 

Avec comme seules subventions l’argent nécessaire pour payer des matériaux, le projet a pu compter sur le bénévolat, la volonté et l’huile de bras. « Nous avons bénéficié du savoir-faire des gens de l’extérieur qui sont capables d’à peu près tout faire. Et nous avons formé une grosse équipe avec des gens de conviction. Peu importe le budget accessible, il faut en premier lieu avoir le goût de s’investir, d’établir des objectifs importants et clairs, avoir du cœur. La communauté est un être vivant, il faut lui donner du cœur et le faire respirer. C’est très exigeant en énergie, mais c’est réconfortant de voir que ça se fait », ajoute Daniel Gagné.

 

L’ancien hôtel de ville a donc subi une cure de jeunesse. Le rez-de-chaussée accueille maintenant un bistro et le sous-sol a été transformé en galerie d’art. Quant à la salle de réunion du conseil de ville, elle est devenue une salle à manger. Au printemps, une terrasse recevra les visiteurs.

 

Beaucoup d’actions ont été accomplies en deux ans. Le groupe de travail a pris possession d’un deuxième édifice en rachetant la Caisse Populaire qui a été créée par les économies de gens de Vassan. Un protocole signé avec la Ville de Val-d’Or donne au groupe la responsabilité de l’édifice de l’ancien hôtel de ville et du terrain situé à l’arrière, où se trouve le parc Harricana. Ces investissements sont aussi une bonne façon de conserver le patrimoine historique de Vassan. Daniel Gagné reconnait que pour réaliser un projet de cette ampleur en si peu temps, il faut que les gens de la communauté soient hautement impliqués. Il invite d’ailleurs les gens à investir les lieux et à présenter des activités : « Nous sommes bien équipés. La salle possède un système de son et d’éclairage et peut donc recevoir divers événements. Amenez vos projets, amenez de l’eau au moulin ! » On ne peut qu’applaudir cette démarche de soutien de la communauté de Vassan pour le projet de Daniel Gagné, un remède prometteur face à la dévitalisation des communautés rurales. \\

 

 

 

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler