Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Société

Un psy n’est pas un luxe!

Manifestation à Rouyn-Noranda le 28 août

// Rym Bellouti - 25 août 2015

Numéro : Septembre 2015

 

 

Un psy n’est pas un luxe! L’Association des Psychologues du Québec (APQ) diffuse ce slogan depuis que la prime de rétention et d’attraction des psychologues qui œuvrent au sein du réseau de la santé publique a été supprimée sous le gouvernement Couillard. Réagissant à cette mesure, l’APQ et l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ) considèrent que l’accès gratuit aux services de psychologie est sérieusement menacé. C’est pour cette raison qu’une manifestation régionale est organisée à Rouyn-Noranda le 28 août prochain.

 

Avec le retrait de la prime en question, les psychologues employés par l’État ont vu leurs revenus baisser d'environ 10 % le 1er avril 2015. Il est à préciser que tous les psychologues du secteur public étaient déjà sous-payés du fait d’une sous-évaluation de leur catégorie d’emploi. En effet, selon une étude diffusée par l’APQ en août 2015, le manque à gagner d’un psychologue du réseau public s’élève à 8000 $ par an.

 

Mme Krystelle Larouche, conseillère aux communications de l’OPQ, nous apprend que l’Ordre est très inquiet des conditions de travail des psychologues du réseau public. Celles-ci rendent leur recrutement difficile, notamment en région. « Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour tenter d’influencer le gouvernement », ajoute-t-elle.

 

Une pétition a d’ailleurs été mise en ligne sur le site de l’Assemblée nationale, qui peut être signée jusqu’au 10 octobre prochain.

 

Plusieurs manifestations soutenant la cause se sont déroulées à travers la province en juin dernier, avec le soutien de l’APQ, témoignant de la mobilisation des psychologues. En espérant que l’élan de solidarité gagne tous les citoyens qui ne veulent pas d’un système de santé à deux vitesses.

 

En effet, l’appel à manifester le 28 août s’adresse à toute la population témiscabitibienne, et se fera à 16 h, à la place de la Citoyenneté, sur la rue Perrault. N’est-ce pas ensemble, main dans la main, que nous pourrions contribuer à décider de notre sort, pour ne pas laisser d’autres décider pour nous? \\

 

 

 

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler