Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Éditorial

Chronique « Éditorial »

Un nouvel emballage pour l’information

// Winä Jacob - 1 déc. 2011

Numéro : Décembre 2011 / Janvier 2012

 

Cher Père Noël,


Je vous écris aujourd’hui parce que j’ai été sage cette année, je crois donc avoir droit à un cadeau des plus agréables. Agréable pour moi, mais aussi pour beaucoup d’autres personnes en Abitibi- Témiscamingue et partout ailleurs au Québec.

 

En janvier dernier, Dominique Payette remettait son Rapport sur le journalisme et l’avenir de l’information au Québec à la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre. Pendant près d’un an, Mme Payette et son équipe ont sillonné la province pour questionner et entendre les acteurs des médias et ont analysé l’information dispensée au public. Dans ce rapport, Mme Payette formule 51 recommandations visant l’amélioration du fait journalistique dans la belle province.


Les médias communautaires, coopératifs et indépendants ainsi que des acteurs socio-économiques de la région ont été invités, en novembre dernier, à discuter de la 19e recommandation : le financement d’un projet de réseautage de l’information produite par les médias communautaires, coopératifs et indépendants sur le site Internet de Télé-Québec. Le rapport statuait que l’utilisation de la télé publique devait être revue afin d’augmenter l’offre d’information aux Québécois. L’idée était aussi d’octroyer les ressources nécessaires à « l’autre télévision », qui est bien implantée sur le territoire avec ses 10 bureaux régionaux, pour qu’elle puisse créer une plateforme web sur laquelle se retrouveraient les données fournies par des médias communautaires de partout au Québec. Bref, un site Internet serait créé, avec l’aide de Télé-Québec, et les médias participants y déposeraient leurs articles, entrevues, reportages radio, télé ou écrits afin de créer une salle de nouvelles nationale
et interactive.

 

 

Une nouvelle source d’information 

 

Quelle belle idée, vous ne trouvez pas? Un site dans le genre de « Cyberpresse », mais sur lequel on trouverait des informations fort différentes. Pas question ici de rivaliser avec les gros conglomérats médiatiques en matière de nouvelles, mais plutôt de parler des réalités, des communautés et des acteurs des régions qui trouvent rarement leur place dans les autres médias.

 

Quel bonheur ce pourrait être, principalement pour les développeurs de notre région, mais aussi pour ses artistes, ses étudiants, ses enseignants et tous ceux épris d’information, de pouvoir bénéficier, en quelques clics, d’un dossier complet sur ce qui se passe dans un domaine précis au Québec. Par exemple, il serait possible d’y faire des recherches sur les installations en art actuel et de découvrir une initiative des plus intéressantes au Centre d’artistes Vaste et Vague à Carleton-sur-Mer. Cette découverte pourrait faire boule de neige : inspirer des artistes d’ici, permettre à nos centres d’art de découvrir de nouveaux talents et les inviter en région, favoriser un rapprochement et, pourquoi pas, une collaboration entre un artiste de l’Abitibi-Témiscamingue et un autre de la Gaspésie... tout ça grâce à une simple recherche sur un seul et même site. De telles découvertes pourraient également survenir dans une multitude de domaines, allant du sport à l’économie, en passant par la santé, l’environnement, l’éducation et plusieurs autres. Il y a tant de choses formidables qui se passent partout au Québec : vivement un outil pour les découvrir! 

 

Il est rare que ce qui se passe dans les régions – surtout ce qui s’y fait de bien – fasse les manchettes dans les médias nationaux. Cette plateforme pourrait remédier à ce silence médiatique et, du coup, favoriser l’occupation du territoire. Car en découvrant ce qui se trame dans le « Québec profond », il y a fort à parier que son image serait rehaussée auprès de plusieurs citadins... et même aux yeux des citoyens d’une région face à une autre. Ce site offrirait aussi une visibilité sans précédent à notre coin de pays. Des succès locaux pourraient avoir une portée nationale, ce qui n’est pas à négliger dans un contexte de montréalisation des médias. Et puis, il faut le dire, même ici, on vit une certaine polarisation des médias vers les principales villes. On peut donc espérer que grâce à ce portail, au lieu de se faire rabattre les oreilles avec la circulation sur un pont montréalais ou une activité ayant lieu à Val-d’Or ou Rouyn-Noranda, il sera possible de découvrir une initiative ayant cours à Rochebeaucourt.

 

J’aimerais donc, Père Noël, que le financement nécessaire soit octroyé à Télé-Québec afin que ce projet ne soit pas qu’un vœu pieux et qu’il puisse être mis en place en septembre 2012, comme il est prévu. Je souhaiterais aussi que les médias participants y soient actifs en y ajoutant le plus fidèlement possible leur contenu, qu’ils soient proactifs en y créant de nouveaux produits afin d’améliorer
l’offre en information et, du coup, produire des dossiers complets sur plusieurs thématiques. Je désire que les données qui seront publiées sur ce site soient utiles et génératrices d’idées partout au Québec, mais surtout ici en Abitibi-Témiscamingue, et que le réseautage interrégional prenne réellement forme. Finalement, je rêve que tout un chacun s’approprie cet outil en l’utilisant à toutes les sauces. Si tout fonctionne comme prévu, peut-être que l’an prochain, je pourrais vous parler d’une télé des régions qui aurait son bulletin de nouvelles véritablement national!


Voilà ce que je vous demande, seulement ça!

 

Merci et soyez prudent sur la route.

 

Winä


P.S. Je vous laisse un pot de chocomiel et des chocolats Martine sur le manteau de la cheminée.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler