Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles //

La Maison du Frère-Moffet présente la pièce Les fantômes du cimetière

Les morts revivent à Ville-Marie!

// Marie-Pier Babin - 1 juil. 2011

Numéro : Juillet / Août 2011

 

Ces entités physiques qui joueront des esprits: Geneviève Fournier, Francis Cyr-Barrette, Émilise Lessard-Therrien, Maxime Mantha et Félix Poirier
photo : Stéphanie Fortin

 

Si vous avez déjà mis les pieds dans un cimetière, vous savez que l’air y est froid, qu’il y règne un profond silence et qu’il y plane un grand mystère auquel il est difficile d’accéder. Voulant raviver les histoires qui se terrent dans les soubassements de Ville-Marie, la Maison du Frère-Moffet a monté de toutes pièces Les Fantômes du cimetière, qui sera jouée tous les dimanches à partir du 3 juillet prochain, là où reposent les défunts de Ville-Marie et Duhamel-Ouest. Imaginez l’ambiance!

 

Il y a quelques années déjà que la Maison du Frère-Moffet projetait de réaliser une pièce de théâtre estivale. Cette année étant particulièrement riche en commémorations historiques, le moment se prêtait particulièrement bien pour aller de l’avant avec le projet. Plusieurs partenaires se sont donc joints à l’aventure et ont rendu possible la réalisation des Fantômes du cimetière. « Si ça frappe l’imaginaire dans le passé puis dans le présent, c’est qu’il s’agit d’une histoire qui fonctionne », relate Stéphanie Fortin directrice de la Maison du Frère-Moffet.

 

Une troupe de cinq comédiens (accompagnés de quelques figurants) fera revivre l’Histoire, grâce à autant de personnages qui ont marqué leur époque. Le spectateur sera appelé à vivre une expérience unique alors qu’il se retrouvera au beau milieu de l’action, à partager l’unique scène avec les acteurs, les seules places étant… debout! « On voulait que ce soit interactif, que les gens soient plongés dans l’histoire », précise l’une des comédiennes de la troupe, Geneviève Fournier.

 

Une pièce doublement mystérieuse…

Les personnages, l’histoire, l’essence de la pièce demeurent un secret bien gardé par ceux qui ont travaillé à la mise en scène. D’ailleurs, Stéphanie Fortin et Geneviève Fournier se sont faites très discrètes sur le projet, afin de laisser planer le mystère et d’inciter les plus curieux à assister aux représentations. Des noms comme les Frères de messes, Isabelle et la Baronne ont tout de même échappé aux deux complices, mais sans plus, si ce n’est pour dire qu’il s’agit d’une pièce historique et, aussi surprenant que cela puisse paraître, que les spectateurs pourront dormir sur leurs deux oreilles après avoir vu la représentation, qui s’adresse à un public de tous âges, mais qui est déconseillée aux jeunes enfants.

 

Le ton de la pièce étant donné, le théâtre extérieur n’attendant que l’entrée en scène des comédiens, il ne manque que les spectateurs! Et si la pluie se met de la partie, apportez votre parapluie, les comédiens sont prêts à toute éventualité dans une atmosphère nébuleuse.

 

 

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler