Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Général

«Ce n’est pas des recettes, mais bien un livre de cuisine»

// Jordane Roy Leblanc - 1 juil. 2011

Numéro : Juillet / Août 2011

 

 

Voici comment Ghislain Trudel d’Origine Nord-Ouest a su me résumer le livre Tout l’monde à table!. Étant nouvellement arrivé dans la région de l’Abitibi et ayant comme seule référence agroalimentaire le long métrage Un royaume vous attend de Bernard Gosselin et Pierre Perrault1, j’étais à ce moment incapable de saisir complètement la nuance que me communiquait M. Trudel.

C’est seulement après avoir consulté le livre que le message s’est éclairci. C’est tout simplement incroyable ce que le groupe d’Origine Nord-Ouest a réussi à accomplir : une vraie symbiose entre cuisiniers, producteurs, citoyens et distributeurs de la région de
l’Abitibi-Témiscamingue, tout en mariant la cuisine autochtone et les influences occiden-tales! Une symbiose où chaque groupe contribue et interagit pour créer l’essence de ce livre. À ce stade, je suis persuadé que nous avons encore seulement constaté la pointe de l’iceberg de ce chef-d’œuvre culinaire.

La cuisine et l’agriculture nordique, un nouveau paradigme?!

Dans un extrait d’article titré du Courrier International2 ayant comme titre « La crise alimentaire ne fait que commencer », l’agroéconomiste américain Lester Brown constate que l’offre et la demande de produits agricoles sont déséquilibrées pour longtemps. Il affirme donc qu’il faut réduire les émissions de CO2, stabiliser la population mondiale et restaurer les écosystèmes.

Si je peux me le permettre, j’aimerais bonifier les pistes de solutions de M. Brown en proposant aussi d’adapter notre cuisine et notre agriculture aux régions nordiques. Pendant très longtemps, la «grande» agriculture au Québec était réservée aux terres situées dans les Basses-Terres du St-Laurent. Cependant, le groupe des 23 chefs d’Origine Nord-Ouest vient mettre en lumière un potentiel encore très peu exploité.

Parlant d’exploitation, plusieurs critiqueront la nécessité d’aller «exploiter» de nouveaux
territoires et avec raison. Cependant, avant de prendre position, il faut prendre le temps de vérifier les différents types de productions, car plusieurs producteurs actuels de la région montrent déjà l’exemple en s’inscrivant dans un développement durable.

Au gré des saisons

Une autre caractéristique intéressante du livre Tout l’monde à table! est sa division des recettes par saison. Cet élément est crucial pour obtenir la fraîcheur et la qualité de nos aliments. Pourtant, notre mode de vie actuel est à l’opposé de ce principe, alors que nous consommons des tomates et des oranges 365 jours par année.

On peut dire que nous avons été gâtés, mais en même temps, nous avons oublié d’apprécier. D’ailleurs, je vous mets au défi, après la saison des asperges, d’attendre les 11 prochains mois avant de pouvoir manger de nouveau des asperges fraîches de saison. Je vous assure, vous n’aurez jamais trouvé des asperges aussi bonnes de toute votre vie!

Je suis conscient que cet article peut être quelque peu disparate, mais c’est un risque potentiel lorsque vous faites la découverte d’un livre de cuisine!

Gosselin, B., et Perrault, P. (1975) Un royaume vous attend. Consulté le 5 mai 2011 :
http://www.onf.ca/explorez-par/mot-cle/fr/Abitibi_Temiscamingue_region/
Brown, L. (2011) La crise alimentaire ne fait que commencer. Courrier International SA. #1059. Consulté le 20 mai 2011 : http://www.courrierinternational.com/article/2011/02/17/la-crise-alimentaire-ne-fait-que-commencer

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler