Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Théâtre

Le théâtre du Tandem propose La persistance du sable

A-T et Acadie, même combat !

// Yves Prévost - 1 juil. 2011

Numéro : Juillet / Août 2011

 

photo : Courtoisie Le Tandem

 

Cet été, le Théâtre du Tandem nous propose une oeuvre Acadienne, La persistance du sable. Et malgré les centaines de kilomètres qui les séparent de l’Acadie, les gens de la région qui se rendront voir cette pièce à Rouyn-Noranda et Ville-Marie pourront à coup sûr se reconnaître dans cette œuvre qui traite du sort des petites collectivités.

 

La persistance du sable est campée en Acadie, mais elle fait écho à toutes les luttes menées en région pour sauver les villages, maintenir les écoles ouvertes, conserver les services de proximité. Dans les années 1980, 7 villages ont été fermés au Nouveau-Brunswick pour créer le parc national de Kouchibouguac. Malgré une chaude lutte, 228 familles n’ont finalement eu d’autre choix que de quitter leur maison et leur terre, qu’ils possédaient dans certains cas depuis plusieurs générations. On croirait relire les actualités des dernier mois.

 

Autant une victoire soude les groupes, autant la défaite peut détruire les familles. Vingt ans après l’expropriation, Joyal revient d’Afrique avec sa blonde, Djénéba, pour faire la paix avec sa mère mourante. Celle-ci n’a pas oublié leur échec, qu’elle attribue aux gens qui, comme son fils, n’ont pas voulu se battre jusqu’au bout pour conserver leur village. La réconciliation est-elle possible ?

 

Ce sera la première fois que cette pièce écrite par Marcel-Romain Thériault sera montée, grâce à une coproduction entre le Tandem et le Théâtre populaire d’Acadie. La mise en scène est de Philippe Lambert.

 

Les cadeaux du Tandem

 

« C’est la responsabilité du théâtre du Tandem de parler de ce qui se passe dans les régions, de ce qui nous concerne et nous fait rêver, explique Jean-Guy Côté, codirecteur général et artistique pour le théâtre du Tandem. Cette pièce nous a touchés, car elle représente notre réalité, elle parle de nous. Nous l’avons adoptée dès la première lecture. »

 

La gâterie suivante provient de la distribution des rôles. Nous aurons le plaisir de voir Béatrice Picard personnifier la mère, la bouillante Mérilda, tandis que l’actrice d’origine rouynorandienne Myriam De Verger donnera vie à Djénéba. Entre ces deux femmes, Richard Thériault jouera le rôle de Joyal. « À 82 ans, madame Picard est débordante d’énergie, poursuit monsieur Côté. Elle est parfaite pour le rôle de Mérilda.»

 

 

 

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler