Articles de l'auteur : Lise Millette

Théâtre Arts vivants Culture

DES PROJETS SUR LES PLANCHES POUR ANNA BEAUPRÉ MOULOUNDA

En dépit des incertitudes, la comédienne originaire de Rouyn-Noranda Anna Beaupré Moulounda replonge dans les textes et voit les projets s’inscrire au calendrier. Les occasions

À la une

BEATRIZ MEDIAVILLA, FEMME D’ACTION!

Primée notamment au Festival des films sur l’art à Montréal et au Fine Art Film Festival de Californie pour son film Habiter le mouvement, on

À la une

SI LE TEMPS M’ÉTAIT CONTÉ

Fondatrice du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue en 2003, Nicole Garceau est une femme de mots, une femme d’images, une femme d’idées. Elle

À la une

AU MILIEU DES ARBRES ET ENTRE CIEL ET TERRE

Retrouver le calme et la sérénité en s’approchant un peu du ciel. Voilà le pari un peu inusité d’Aksel Nielsen-Kolding et Ariane Saucier qui ont

À la une

DEBOUT ET FIÈRE : MICHÈLE AUDETTE

« Quand la vidéo a commencé à circuler, ça m’a frappée. Il n’y a pas grand monde qui a dormi cette nuit-là. J’ai voulu faire quelque

Éditoriaux

POUR NE PAS OUBLIER

Dans une entrevue accordée en 2014, à Winnipeg, au moment d’inaugurer le Musée des droits de la personne, l’anthropologue Serge Bouchard s’est lancé dans une

Feu follet
À la une

100 ANS DE FIBRES ET DE BOIS

Ville la plus au sud du Témiscamingue, l’endroit voit s’installer, en 1918, la Riordon Pulp and Paper Co, une entreprise forestière qui a fait naître

À la une

SURRÉALISME PHOTOGRAPHIQUE : CHRISTIAN LEDUC

Portraits croqués à travers une fenêtre, cimes d’arbres qui se superposent dans un tableau abstrait, émotion secrète captée en vol et images fondues qui se

Culture autochtone

FEMMES AUTOCHTONES : REPRENDRE LES RÊNES DE SA DESTINÉE

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les enjeux relatifs aux femmes autochtone de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Suzy Basile est

L'artiste Nathalie Faucher pose devant son oeuvre.
À la une

SENS DESSUS DESSOUS

Réunir en une pièce unique autant de fragments fragiles de chacun et chacune, ainsi pourrait-on résumer le projet de Nathalie Faucher, artiste du papier, passée