Menu

Chroniques // De panache et de laine

CHRONIQUE

Homme cherche personne positive

// Gabriel David Hurtubise - 7 févr. 2020

Numéro : Février 2020

 

photo : Kate Macate (unsplash)

 

Bonjour. Oui, c’est bien moi l’annonce dans le journal. Prenez siège tout près, ici. N’êtes-vous pas sarcastique, ironique, cynique? Pas encore? Jamais? Ah oui, vous êtes béni. Tant que ça! Wow.

 

 

Ouille! Pardon. J’ai mal au dos.

 

Il faudrait, dans ce cas, se souvenir de vous. Diffusons la nouvelle! Il faut faire des conférences, vendre des portraits de votre visage souriant, quitte à ériger des statues à votre effigie. J’exagère, vous croyez? Vous êtes l’espoir du millénaire, que je vous dis! Je les sculpterai moi-même, les statues de vous.

 

Mes doigts crochus? De l’arthrite précoce, sans doute.

 

Cela n’intéressait personne? Regardez la taille des rayons croissance personnelle en librairie. Tous ces livres qui ont plus ou moins pour titre La clef du bonheur. Comment je sais? Ah, vous posez une question bien fâcheuse. Je m’informe, voyez. Ce document dans ma poche? Ce n’est rien. Seulement des portraits de gens réputés très heureux.

 

Je bâille parce que je suis très fatigué et un peu blasé, oui. De quoi? Ah! ne me lancez pas, nous en aurions jusqu’à demain matin. Vous trouvez? Négatif, hein? Mais lisez-vous les journaux? Vous êtes décidément prodigieux! Si je pouvais boire vos paroles, je m’en verserais littéralement une piscine… plus qu’à moitié vide, hein! À moitié pleine au moins! Je me moque de vous? Non, pas du tout. C’est que je ne sais plus parler sincèrement. L’habitude du sarcasme, probable. Le fait est que je m’attache rapidement aux gens lumineux comme vous. C’est pour dire : je vous ai vu et j’ai eu un véritable coup de cœur! Il faut me comprendre, je n’ai plus d’entourage. Avouez que vous ne devez pas avoir de difficulté à vous faire des amis. Vivace comme vous êtes.

 

Je parle comme votre grand-père? J’ai à peine trente ans! Le stress fait vieillir vite.

 

Aujourd’hui est un jour exceptionnel. J’ai devant moi le dernier spécimen d’homme moderne heureux pour rien. Pourquoi rien? On vous mettra dans un musée! Oui, vous avez raison, le bonheur est parfois complexe. Je ne vous le fais pas dire! Je me demande si ce n’est pas dans le cerveau, tout de même. Une prédisposition génétique. Il faudra donner votre corps à la science. Avez-vous une solution miracle? Respirer lentement? Ah bon. J’envie vos capacités surhumaines. Vous verrez, nous irons partout en province. Vous m’apprendrez votre art et nous ferons la une dans les théâtres! Nous vendrons de l’espoir!

 

L’homme tira des menottes de son dossier et se lia habilement à son nouvel ami, au poignet.

 

Ne sentez-vous pas que le courant passe entre nous? Mon cœur s’emballe : « Le temps est bon, le ciel est bleu ». Je suis fou? Non, je me tiens près des gens positifs. C’est mon psy. Il a dit : « Entourez-vous de gens positifs. Faites-vous un nouveau groupe d’amis ». Venez que je vous présente aux autres dans ma cave.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler