Menu

Articles // Général

Participation citoyenne

LE TEMPLE DE LA RENOMMÉE DU PÉTAGE DE BRETELLES

// Marianne Landry - 30 mars 2021

Numéro : Avril 2021

 

Stéphane Gagnon a été le gagnant de la Fête des bretelles il y a quelques années
photo : Courtoisie

 

Étant maniérée un brin, j’ai ajouté le mot pétage au dictionnaire de mon logiciel Word, celui-ci étant trop familier pour ce dernier. À Sainte-Germaine-Boulé, on ne se bâdre pas avec ça, car l’inauguration du Temple de la Renommée International et virtuel du Pétage de Bretelles, qui aura lieu le 1er avril, a pour but de mettre de l’avant l’implication sociale de tous dans un contexte difficile. La présence des médias lors du visionnement du documentaire vous prouvera que ce n’est pas un poisson d’avril!

 

Une heure d’entretien au téléphone avec Mario Tremblay, organisateur du milieu communautaire, c’est vite passé! Il transmet aisément sa fougue, sa passion et surtout, sa fierté. Le but ultime de ce Temple de la Renommée, c’est la participation citoyenne. C’est d’oser exposer nos réussites devant la caméra et dire : « Salut, Sainte‑Germaine, c’est pas pour me péter les bretelles, mais… (ajoutez votre fierté personnelle ici) ».

 

Dans le quotidien, afficher nos exploits n’est pas chose facile. En effet, le jaloux n’affectionne pas les victoires des autres. Ici, ce n’est pas le cas! Dans un monde de performance, le Pétage de Bretelles se veut léger et non conforme. C’est l’occasion rêvée d’une vitrine gratuite teintée de vantardise et de beaucoup d’autodérision!

 

« Pelleter un nuage, c’est rough tout seul, mais à gang, ça se fait! Ça demande de l’implication. On veut pelleter des nuages collectivement, quoi! » 

 

Selon Mario, citoyen impliqué de cœur et d’adoption, la première étincelle du projet était présente depuis longtemps, bien qu’inconsciemment. Le tournage des courts-métrages Légendes du village a nourri l’esprit communautaire, les vrais habitants jouant leur propre rôle. Histoires imaginaires teintées de vérités, soulignant une culture, bien réelle cette fois, d’un village agricole. Que ce soit le mécanicien de la place ou le curé de la paroisse, les citoyens ont accepté de jouer dans ces films rassembleurs.

 

Le mouvement est en vie grâce à Mario et à ses acolytes qui, selon lui, sont des chênes dans l’ombre débordant d’idées trop géniales pour que celles-ci restent dans l’ombre.

Démystifions les démarches à suivre pour y participer :

  1. Il y a quatre catégories : le volet jeunesse, le volet Monsieur Madame tout le monde, le volet international (langues maternelles et autres) et célébrités. L’écrivain québécois adulé, David Goudreault, s’est même pété les bretelles pour nous!
  2. C’est avec une bonne dose d’audace et une caméra que vous y participerez. La courte vidéo sera partagée sur la page Facebook de l’évènement et vous serez dorénavant une vedette du Temple de la Renommée! Lors de votre visite au Sentier culturel légendaire et historique de Sainte-Germaine-Boulé, vous aurez même l’occasion d’être diplômé devant le Géant de fer!
  3. Vous angoissez à l’idée d’être devant la caméra? On vous conseille d’aller au bat, ce qui consiste à utiliser vos contacts pour les faire participer, eux! Par exemple, vous vous impliquez en politique municipale et vous connaissez bien la députée régionale, qui elle, connaît bien la députée fédérale? Votre travail de coach et votre lien de confiance sont importants pour aller chercher les gens autrement que par la voie officielle, souvent impersonnelle.

Fiers futurs membres, sachez qu’il n’y a pas de date limite pour oser mettre vos bretelles de bûcheron ou relancer la bonne personne qui se prêtera au jeu.

Suivez l’évènement sur Facebook et soumettez votre vidéo.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler