Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Théâtre

TOURISME ET FESTIVALS

UN THÉÂTRE D’ÉTÉ PEU BANAL SUR LA VIE RURALE DES ANNÉES 1950

// Guy Desaulniers - 25 juin 2019

Numéro : Juillet-août 2019

 

photo : Courtoisie

 

Comme chaque année depuis maintenant 19 ans, la troupe de théâtre d’été interactif de la Vieille Grange, à Authier, remonte sur les planches pendant tout le mois de juillet. Les comédiens dirigés par la metteure en scène Sylvie Deschênes se préparent depuis plusieurs mois afin de vous présenter la mouture 2019. C’est dans le contexte de la vie rurale des années 1950 que la troupe présentera Quand on s’émoustille, du 3 au 17 juillet prochains.

 

Au fil des ans, les spectateurs se sont attachés aux personnages de cet « étéroman », comme s’amuse à le qualifier Mme Deschênes. N’est-il pas vrai que le public connaît, et même reconnaît, dans la rue ses personnages principaux : Mme Lesage, ses enfants Bertha et Oscar, sa voisine Rose-Alma, Gabrielle, la nouvelle maîtresse d’école du rang, Mme Couture, Mme Simone, sans oublier l’oncle Ovila et sa belle Victoria? Depuis 2012, ces personnages colorés et attachants évoluent au cœur d’intrigues farfelues et comiques dans un style de théâtre burlesque. Ils charment le public qui apprécie leurs réparties et rit de bon cœur à chacune des représentations.

 

Ce théâtre d’été est né au tournant des années 2000, à l’instigation d’Hélène Girard et de Sophie Poulin. Ces deux complices de scène, femmes de lettres et de théâtre, ont campé pendant dix ans deux personnages diamétralement opposés : Gemma et Ludivine. La saveur de leurs textes et leur jeu scénique ont eu tôt fait de conquérir un public régional. Elles ont su insuffler vie et originalité à un théâtre interactif, puis elles ont passé le flambeau à une nouvelle équipe. Sous le thème « La vie dans nos cantons », la nouvelle équipe attire à son tour chaque été des centaines de personnes, deux fois par semaine, à la Vieille Grange en face de l’École du rang ll. Les représentations ont lieu à 14 h et une contribution volontaire de 10 $ est suggérée au public adulte pour couvrir les frais administratifs de ce projet local. Ce petit montant permet aussi d’apprécier la prestation de musique folklorique qui précède la pièce, question de se replonger dans l’univers musical d’une autre époque.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler