Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Musique

Découverte

CLEÕPHÜZZ : ATMOSPHÈRE ENVELOPPANTE

// Mathilde Mantha - 26 juin 2018

Numéro : Juillet-Août 2018

 

photo : Gabriel Lacasse, "best roadie in town"

 

Il se peut fort bien que vous n’ayez pas encore entendu le son enveloppant de Cleõphüzz, formation musicale récente de la scène témiscabitibienne. Si tel est le cas, il faut vous presser et aller à la rencontre de sa sonorité unique que les membres du groupe qualifient de desert rock. Ambiance planante, riffs de guitare répétitifs, délicate et délectable touche de violoncelle… voilà brièvement ce qui vous attend. 

 

GENÈSE DU GROUPE

 

Au début, il y a trois amis qui ont une passion commune pour la musique, celle-ci peuplant leur vie depuis toujours. Joé Poitras, que certains ont pu connaître avec son projet métal Sandblast, a été catégorique lorsqu’Alex Sabourin (guitare) et Joseph Grenier (batterie) lui ont parlé de leur idée de former un groupe : « Les gars, on niaise pas, on le fait! » Ils ont commencé à se rencontrer régulièrement, à jammer ensemble le plus souvent possible. Il ne manquait plus que la Valdorienne Caroline Rondeau, son violoncelle et son talent. Et voilà, Cleõphüzz était né!

 

« Alex et Joseph voulaient faire de la musique de façon plus structurée depuis longtemps. Et on s’est vite rendu compte qu’il y a une réelle chimie entre nous. On a une vision similaire de la musique, on a le même souci du détail », explique Joé. 

 

UNE EXPÉRIENCE TOTALE

 

La symbiose, ce mot parfois galvaudé, prend ici tout son sens. C’est d’ailleurs une force de Cleõphüzz : cette impression que tout autour est de connivence avec le moment présent, que tout participe à l’harmonie. Les membres du groupe s’appliquent d’ailleurs à proposer une expérience totale lors de leurs spectacles. Il y a une ambiance particulière dans laquelle ils souhaitent immerger les spectateurs. Cette ambiance, c’est un peu celle de la shed où ils répètent, située dernière la maison de l’artiste témiscamienne Josée Lefebvre, la mère de Joé. En spectacle, on retrouve ce visuel un peu bohémien et surtout chaleureux qui s’accorde parfaitement avec la musique. 

 

Leur premier album Wizard of phüzz a été lancé à Rouyn-Noranda le 30 mars dernier. S’en est suivie une tournée à travers le Québec, qui a même bifurqué vers Toronto. « Une expérience hallucinante avec des publics attentifs et généreux », nous confirme Joé Poitras. Cet été, le groupe se produira en spectacle le 13 juillet au Rot Fest de Rivière-Héva, le 21 juillet au FRIMAT et le 18 août à la Foire gourmande. 

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler