Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Patrimoine et histoire

Nouvelle production pour les Zybrides

Dans l’intimité de Juliette et Victorin

// Andrée-Anne Brunet - 23 oct. 2013

Numéro : Novembre 2013

 

Sonia Cotten, Étienne Jacques et Alice Pomerleau
photo : Courtoisie

 

Cet automne, il sera permis d’être voyeur au Petit Théâtre du Vieux Noranda. Il n’est pas question d’exhibitionnisme. Mieux que ça! Les Zybrides nous proposent d’entrer dans l’intimité de Juliette et Victorin…

 

Qui sont Juliette et Victorin? Des gens passionnés ayant entretenu une correspondance dans le temps de nos grands-parents. En 1930, Juliette publiait une lettre dans le journal agricole de l’Union catholique des cultivateurs: La terre de chez-nous. Elle cherchait un homme réfléchi et croyant, un homme avec qui elle pourrait partager sa vie. Son appel a été entendu : un certain Victorin lui a répondu. Peu de temps après, une correspondance s’est engagée entre les deux. Sept ans plus tard, Juliette et Victorin se rencontraient.

 

Lise Pichette est la première ayant joué les voyeurses dans la vie de Juliette et Victorin. Elle a découvert les lettres en 2010 et a entrepris une recherche sur l’époque de leur écriture pour comprendre le contexte de ces échanges épistolaires. La manière très romantique et recherchée d’écrire des deux amants l’a fascinée tout de suite. Ils rêvaient leur vie sur papier, questionnaient la propagande catholique de l’époque et étaient habités de grands idéaux. Mme Pichette a su qu’il y avait matière à création théâtrale.

 

Ce que nous verrons sur scène est donc une adaptation de ses lettres. Au cœur de la pièce, Juliette et Victorin se parlent d’amour. En parallèle, grâce à des projections de photos d’époque sur le décor, on assiste aux débuts de la construction de la ville de Rouyn-Noranda. Sonia Cotten enfilera la robe de Juliette et Étienne Jacques embarquera dans les souliers de Victorin. Tous deux seront guidés par Alice Pomerleau à la mise en scène. L’équipe de concepteurs en est une de rêve : Karine Berthiaume et Dominic Leclerc à la scénographie et aux ambiances sonores et Christian Leduc aux éclairages. Nous aurons aussi le plaisir de voir la pianiste Suzanne Blais chaque soir interpréter la musique de l’époque.

 

Une tournée régionale est souhaitée mais pour le moment non envisagée. La population est invitée à oser le voyeurisme et à plonger dans l’intimité de Juliette et Victorin dès le 14 novembre au Petit Théâtre du Vieux Noranda!

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler