Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Général

Le Festival des rumeurs de Val-d’Or

Un format condensé d’offres culturelles et de loisirs!

// Sophie Richard-Ferderber - 1 déc. 2012

Numéro : Décembre 2012 / Janvier 2013

 

Tout comme l’an dernier, Le Festival des rumeurs convie les amateurs à un super match d’improvisation
photo : Philippe Doherty, Echo Abitibien

 

Au-delà des considérations religieuses, le temps des fêtes a certainement sa raison d’être comme antidépresseur. C’est l’occasion de se reposer, de s’entourer de sa famille et d’amis et de sortir s’amuser afin d’affronter le reste de la saison froide avec énergie. À cet effet, du 26 au 30 décembre, le Festival des rumeurs propose une panoplie d’activités à ceux qui seront en panne d’idées pour occuper leurs journées entre Noël et le jour de l’An.


L’événement se veut un condensé des offres culturelles et de divertissements que le territoire a présentées au fil de l’année. La programmation de la 8e édition vise donc tant à attirer la population locale qu’à charmer la famille et les amis en visite. Mélissa Drainville, agente d’implication citoyenne au Conseil territorial jeunesse d’Abitibi-Est, pilote le Festival. Pour la première fois, elle est entourée d’un comité organisateur. «En étant plusieurs impliqués, c’est plus facile de rejoindre différents réseaux et aussi d’inclure les nouveaux arrivants», explique-t-elle.


Le comité s’est permis de piger dans les succès d’événements régionaux afin de «lancer la rumeur» que la culture est bel et bien en effervescence chez nous. Le tout débutera le 26 décembre avec une soirée «films et popcorn». On projettera des courts-métrages des éditions 2012 du DocuMenteur et du Festival de cinéma des gens d’ici.


Le lendemain, c’est le moment d’essayer le curling, une activité rassembleuse selon madame Drainville. «On se rend compte qu’il y a plus de gens que l’on ne pourrait croire qui aimeraient jouer au curling, mais n’osent pas. Nous fournissons l’occasion». Le soir venu, on se rappellera le FRIMAT 2012, avec un spectacle mettant en vedette Massy Emond ainsi que Dylan Perron et Élixir de Gumbo.

 

Le 28 décembre, le Festival se poursuivra au grand air avec le triathlon farfelu, une nouvelle activité familiale. Cet ajout suit l’évolution du Festival et de ses adeptes. «Plusieurs de nos habitués, présents depuis les débuts, ont maintenant de jeunes enfants. Nous avons pensé offrir une activité adaptée à cette situation», de dire madame Drainville. En soirée, les adultes sont invités à assister à un match regroupant d’anciens et d’actuels joueurs de la Ligue d’improvisation de Val-d’Or (LIV) à La Méchante Salle.
Le 29 décembre, c’est dans la cour du restaurant St-Hubert que sera disputé le tournoi de hockey-bottine annuel. Il s’agit d’une rencontre amicale où les joueurs ont l’habitude de s’identifier à leur équipe de façon très colorée et originale. Après le sport, les participants et leurs supporters sont conviés à l’intérieur du «St-Hub» pour se réchauffer avec Presqu’À suivre, une version réduite du groupe À suivre.


Pendant qu’à Val-d’Or l’après-midi se passe en bottines, à Malartic, les citoyens enfileront leurs patins pour une disco sur glace à l’aréna. C’est d’ailleurs à Malartic que se clôturera le Festival des rumeurs. Une randonnée en raquettes y est organisée le 30 décembre. Tous les détails du Festival seront disponibles au Facebook : Festival des Rumeurs.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler