Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Tourisme

Les 75 ans de Moffet

Un pont entre le passé et le présent

// Émilise Lessard-Therrien - 1 juin 2011

Numéro : Juin 2011

 

Les 75 ans de Moffet

Un pont entre le passé et le présent

 

Par Émilise Lessard-Therrien

 

C’est en l’honneur du père de l’agriculture témiscamienne, le Frère oblat Joseph Moffet, que le village s’est donné ce nom en 1936.  Les familles arrivent de Beauce pour coloniser cette immense terre dans l’est du Témiscamingue. Malgré les coups durs qui frappent la petite communauté de l’Est témiscamien, Moffet refuse énergiquement de mourir, et célèbre sa riche histoire.

 

L’ouverture officielle des festivités de la paroisse aura lieu le vendredi 1er juillet. Elles seront lancées avec la présentation du film du cinéaste Sylvain Marcotte sur les ponts du Grassy Narrow. Ces deux ponts couverts étaient, paraît-il, les plus spectaculaires des ponts de bois du Témiscamingue. Un incendie les a malheureusement détruits en juillet 1983. Sylvain Marcotte, lui-même originaire de Moffet, et auteur d’un film sur la messe du chasseur qui se déroule chaque année au village, a voulu immortaliser leur histoire dans les dernières années en réalisant un documentaire sur ce monument aujourd’hui disparu. La présentation du film sera suivie d’une disco sous le chapiteau.

                       

La journée du samedi offre une multitude de festivités pour tous les goûts. Outre les activités plus traditionnelles comme l’exposition de photos et d’antiquités et les activités pour les enfants, il y aura une table ronde animée par Guillaume Beaulieu sur la création de la paroisse, une partie de balle amicale et un rallye. Pour ceux qui l’auront manqué la veille, le film de Sylvain Marcotte sera présenté une deuxième fois en après-midi et enfin, la journée se terminera par un souper retrouvailles et une soirée dansante.

 

Après la messe du dimanche, la population et les visiteurs pourront se rassembler une dernière fois pour le brunch sous le chapiteau.

 

Parions que bien des gens de la Beauce envahiront la petite communauté pour toute la fin de semaine!

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler