Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Agroalimentaire

Festibière de Rouyn-Noranda

Un bouquet d'arômes pour les gourmands

// Jessica Lesage - 7 juin 2016

Numéro : Juin 2016

 

photo : Courtoisie

 

L’air est parfumé sur la presqu’île du lac Osisko. Ici, l’expression « ça goûte la mine » est effacée par un tout autre univers. Les arômes valsent dans le ciel sur la musique de Louis-Philippe Gingras. Mes yeux sont gourmands et ma bouche me remercie pour ce mélange d’épices, de porc effiloché et d’amertume. Espérons que ma tête en fasse tout autant demain matin ! À Rouyn-Noranda, c’est la toute première édition du Festibière.

 

Les lumières se reflètent dans l’eau et je perçois des rires à droite, non à gauche ! Je vois des enfants s’endormir au rythme des pas de leurs parents. Ici, la seule chose qui est sous pression, c’est la bière.

 

Une année passe. Je m’ennuie des frites en spirale.

 

Enfin, la banderole orange se déroule sous mes yeux. La deuxième édition du Festibière de Rouyn-Noranda sera du 9 au 11 juin prochain.

 

Je lis des articles sur le retour en force des chenilles en Abitibi. Je me souviens qu’elles pendouillaient des arbres de la presqu’île du lac Osisko, un genre de défi avant d’accéder au site pour savourer une bonne bière du Trèfle Noir, de Belgh Brasse ou du Prospecteur (j’ai mes préférées). Pas grave, je suis prête à les affronter une deuxième fois pour goûter à la vie éternelle !

 

Quinze microbrasseries seront sur place. Un vrai paradis pour les papilles qui se noieront, raisonnablement, dans un océan sur, floral, amer et doux. C’est l’occasion de s’aventurer en mer pour découvrir des bières des quatre coins du Québec.

 

Je parcours plusieurs festivals de bières au Québec, mais de l’avoir ici, chez nous, en étant la brasserie hôte, je me dois de m’impliquer pour donner un coup de main. Ça donne aussi une belle visibilité et j’en profite pour offrir un bonus aux clients du Trèfle Noir avec des produits qu’ils n’auront jamais goûtés. -Alexandre Groulx, copropriétaire du Trèfle Noir Microbrasserie et copropriétaire du Trèfle Noir Brasserie artisanale.

 

Les vinyles virevoltent sous mes yeux. Le DJ, un envoyé du Festival de musique émergente, me fait danser.

 

Encore cette année, le Festibière collabore avec le FME pour t’enivrer avec ses beats, cette fois-ci, entre deux tounes de Dylan Perron et Élixir de Gumbo, SoCalled et Pierre Kwenders.

 

On garde la même formule gagnante, mais en déplaçant les journées, soit du jeudi au samedi, ça permet d’avoir une programmation musicale de trois soirs tout en faisant découvrir des produits faits au Québec.  - Michael O'Farrell, directeur général Festibière de Gatineau et Rouyn-Noranda.

 

Je dépose mon verre du Festibière de Rouyn-Noranda et j’aspire les dernières gouttes de ma Foublonne. Je suis prête pour une nouvelle expérience brassicole familiale. Et toi? Cheers ! \\

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler