Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Littérature et conte

12e Festival de contes et légendes en A-T

Il contera fort à Val-d’Or!

// Tommy Pilon - 30 avril 2015

Numéro : Mai 2015

 

La conteuse Renée Robitaille
photo : Jean-François Bérubé

 

C’est un programme varié qui attend les festivaliers de la 12e édition du FCLAT, qui se tiendra du 19 au 24 mai prochain à Val-d’Or. En plus des classiques tels que la soirée Ciné/conté, le Concours de la Grande Menterie et le Souper/conté, les organisateurs ont préparé cette année des thèmes variés, passant par l’oralité et la musique du monde, le contraste entre l’écriture et l’oralité, le retour de la radio contée ainsi qu’un spectacle unique en son genre par une famille qui a vraisemblablement hérité du gène du conteur. À cette programmation s’ajoute également une composante à la fois ludique et pédagogique pour les élèves du primaire et du secondaire, ainsi que pour les conteurs de partout au Québec.

 

Des nouveautés pour tous les goûts

 

En soirée d’ouverture, c’est un voyage à travers le monde qu’on nous propose, qui combinera contes et musique. Le travail des auteurs et des conteurs de la région sera également mis à l’honneur dans le cadre de la soirée « De l’écriture à l’oralité », nouveau concept qui proposera six contes d’auteurs d’ici racontés par autant de conteurs, avec comme objectif d’illustrer le fossé qui sépare l’oralité du conte et le texte écrit.

 

On aura également droit à un spectacle hommage au concept fort intéressant : il sera « raconlumimé » par quatre conteurs-lecteurs-mimeurs de la famille St-Germain, qui ont tous déjà l’expérience de la scène. Le spectacle présentera sans interruption deux nouvelles de l’écrivain français Alphonse Daudet. Pour le public qui ne pourra se rendre sur place, on pourra toujours syntoniser la radio de la SRC, qui diffusera sur ses ondes des contes d’André Lemelin, Renée Robitaille, Claude Boutet et Yvon Boutin, du 19 au 22 mai, à 16 h 45.

 

Un lieu de rencontres et d’échanges

 

Au-delà de cette programmation grand public, un aspect important du FCLAT est cette opportunité qu’il offre pour les conteurs d’ici et d’ailleurs au Québec d’échanger et de se former. Cette année, le festival accueillera près d’une quinzaine de conteurs à suivre une formation en compagnie de la conteuse franco-suisse Lorette Andersen. Les participants arriveront au début de la formation avec un conte, qui sera appelé à évoluer au cours de celle-ci, et qui sera présenté le vendredi en soirée.

 

Semer l’intérêt et préparer la relève

 

Le mandat pédagogique du FCLAT est présent depuis sa fondation et il se manifeste par une tournée d’ateliers dans différentes écoles de la région, incluant les communautés anglophones et autochtones, et qui sont organisées par des conteurs d’ici ou en visite. Parallèlement, une vingtaine d’élèves de la Polyvalente Le Carrefour ont rédigé des contes merveilleux qu’ils viendront présenter lors des 5 à 7 du festival.

 

Somme toute, voilà une belle occasion de se dérouiller l’imaginaire et de renouer avec notre capacité d’émerveillement, l’espace de quelques jours.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler