Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Général

Rouyn-Noranda Capitale culturelle

Troquer le cuivre pour la culture

// Suzie Éthier - 1 mai 2010

Numéro : Mai 2010

 

On est tous ensemble, dans le même bateau, à travailler et à se donner toutes les chances possibles de s’offrir une belle année culturelle et artistique
photo : Hugo Lacroix

 

Tous ont entendu parler un peu partout ces temps-ci de « Rouyn-Noranda, capitale culturelle 2012 ». Mais qu’en est-il exactement? Où en sont-ils rendus jusqu’à présent? Et pourquoi attendre jusqu’en 2012? 

 

Pour l’instant, il ne s’agit que d’un projet de mise en candidature au programme « Capitales culturelles du Canada », en place depuis 2002 et financé par Patrimoine canadien, mais qui permet à la ville de se faire une tête sur la place qu’elle veut donner à la culture. Plus précisément, ce programme pancanadien récompense chaque année trois municipalités, soit une dans chaque
catégorie : 125 000 habitants et plus, 50 000 à 125 000 habitants et 50 000 habitants et moins, dont fait évidemment partie
Rouyn-Noranda. En présentant sa candidature dans cette catégorie, la ville de Rouyn-Noranda court donc la chance de se voir remettre une bourse correspondant à 75 % des coûts admissibles des projets, jusqu’à concurrence de 500 000 $.


Si Rouyn-Noranda venait à gagner, ce serait donc 166 000 $ en argent neuf que la ville injecterait directement dans les arts et la culture, pour un grand total de 666 000 $ en investissement. Au Québec, les villes de Saguenay, Trois-Rivières et Baie-St-Paul ont respectivement remporté une bourse dans le cadre de ce programme en 2010, 2009 et 2007.  

Le dossier de Rouyn-Noranda
Question de monter un dossier le plus complet et le plus « winner » qui soit, un comité  a été mis sur pied en mars dernier. Constitué de Bernard Barrette, Matthieu Dumont, Ariane Ouellet, Guy Parent et Lise Paquet, celui-ci mise d’abord sur la qualité des réalisations culturelles et artistiques que la ville a à son actif jusqu’à présent, puisqu’il s’agit là de l’un des critères de sélection du jury. Mais ce comité aura également comme tâche de monter un programme d’activités ambitieux et de très grande qualité, puisqu’il s’agit là du second aspect du concours.  Et pourquoi 2012? Parce que ça coïncide avec le 10e anniversaire de la nouvelle grande ville de Rouyn- Noranda et que les élus ont vu là l’occasion de souligner l’événement d’une belle façon. D’ailleurs, on parle même de développer une toute nouvelle signature culturelle, un legs qui s’additionnerait à l’œuvre qui sera érigée sur la Place de la citoyenneté et de la coopération. 

Bien entendu, ce programme d’activités nécessite une très grande collaboration des organismes et artistes de Rouyn-Noranda, puisque ce sont eux qui ont jusqu’au 21 mai 2010 pour imaginer et soumettre leurs projets à la ville afin que celle-ci puisse en faire une sélection. Éventuellement, une programmation sera montée, où toutes les disciplines et tous les quartiers seront représentés, qui sera la plus diversifiée et cohérente possible, et qui s’échelonnera sur toute l’année. « On est tous ensemble, dans le même bateau, à travailler et à se donner toutes les chances possibles de s’offrir une belle année culturelle et artistique », explique Geneviève Aubry, chargée de projet pour la mise en candidature. D’ailleurs, deux rencontres d’information ont déjà eu lieu et plus d’une soixantaine d’artistes et organismes y ont assisté. Reste maintenant à souhaiter que ceux-ci seront nombreux à déposer des projets qui permettront à Rouyn-Noranda de se démarquer de ses villes rivales, pour l’instant encore inconnues.  

http://sites.google.com/a/rncapitaleculturelle2012.com/projet-public/

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler